Ferkessédougou, première session ordinaire du conseil régional du Tchologo au titre de l’année 2021.Samedi 17 avril 2021, au centre polyvalent de Ferké, s’est tenue la première session du conseil régional au titre de l’année 2021 en présence des ministres Téné Birahima OUATTARA, ministre d’État ministre de la défense, Président du conseil régional du Tchologo et Adama DIAWARA ministre de l’enseignement Supérieur.De grandes décisions ont été prises notamment le renouvellement du bureau avec l’entrée de nouveaux vice-présidents que sont OUATTARA Daouda 3ème vice-président et OUATTARA Mamadou 4ème vice-président en remplacement de Diomandé Abdoulaye Karim et DIAMOUTENE Alassane Zié appelés à d’autres fonctions.Aussi, après comparaison du compte administratif du président et du compte de gestion du payeur, quitus à été donné au président pour continuer d’œuvrer pour le développement de la région du Tchologo surtout que des investissements s’élevant à environ huit milliards de Frs cfa ont été réalisés dans divers secteurs prioritaires.Devant une salle comble constituée du corps prefectoral, des élus et cadres, des directeurs et chefs de service, des chefs traditionnels et guides religieux, des associations de femmes et de jeunes, le ministre a sensibilisé les uns et les autres à la collaboration avec les forces de défense et de sécurité afin de lutter efficacement contre le djihadisme et le terrorisme qui frappent à nos portes.Une projection à eu lieu pour présenter l’entreprise hydraulique GMHDR qui innove en transformant les pompes hydrauliques villageoises en Hydraulique Villageoise Améliorée solaire qui adopte le manuel et le solaire, une véritable technologie de pointe au profit des populations villageoises. Selon le ministre, Prèsident du conseil régional du Tchologo, la pose de la première pierre du port sec de Ferkessédougou aura lieu dans le mois de mai, une information qui aura reçu l’assentiment des populations exprimé par des ovations nourries.Enfin, le maire de Bassam Jean Pierre Moulod, DG de Sodexam a initié un atelier de formation à l’endroit des agriculteurs et agricultrices de la région du Tchologo sur le réchauffement climatique et ses conséquences sur nos cultures juste à la fin de la session, atelier ouvert par le ministre.